IMG_4003

Splendeurs réunionnaises, du Volcan au Récif

On dit souvent que l’île de la Réunion porte bien son nom. En effet, comme pour son île sœur Maurice, sa population s’est construite grâce à des hommes et des femmes venus d’Afrique, d’Inde, de Chine et d’Europe, formant un peuple riche de ses métissages.

C’est aussi la rencontre d’une variété inouïe de paysages. Il faut dire qu’avec un volcan, un récif corallien, des forêts primaires et tropicales, des pitons escarpés, des cirques montagneux, des plantations agricoles, des plaines de savane et même des falaises océaniques, on ne sait plus réellement où l’on se trouve. Le dépaysement est garanti. Ajouter à cela l’influence créole, les vestiges du colonialisme et la modernité de la métropole, et vous serez dans un petit bout de France de l’autre coté du globe.

Je vais vous guider à travers cette diversité de panoramas, grâce à un itinéraire de 10 jours vers les plus belles splendeurs naturelles réunionnaises. Je vous présenterai 6 hébergements différents au long de cet itinéraire, sélectionné pour leur charme et leur authenticité ; ainsi que quelques restaurants. Toutefois, la culture du pique-nique étant très développée à la Réunion, faites-en quelques uns. Vous trouverez des tables partout, dans des endroits sublimes, mais attention car ils sont pris d’assaut les weekends.


1er jour : Saint-Denis de la Réunion

Prenez possession de votre véhicule de location. Préférez un bon véhicule pour les nombreuses routes de montagne.
Saint-Denis est la capitale de l’île. C’est là aussi que ce trouve l’aéroport international Roland Garros. Selon l’heure d’arrivée de votre vol et de votre état de fatigue, vous pouvez profiter de vos premières heures pour découvrir cette ville, qui sera une bonne introduction. Garez-vous sur le Barachois, front de mer aménagé sur les anciennes jetées du port, et flânez dans le centre. La ville a su préserver et mettre en valeur de beaux modèles d’architecture coloniale, datant en majorité du 19ème siècle. Les plus beaux exemples se situent le long de l’Avenue de la Victoire et de la Rue du Paris.
S’il vous reste de la force et du temps, vous pouvez prendre la route de La Montagne. Ancienne route d’accès à la cote Ouest, avant que la Corniche ne soit construite. C’est une route sinueuse, bordée de flamboyants, qui vous offrira de beaux panoramas sur la ville et la mer.

Hébergement : Mercure Créolia 4* (€€€)
Mercure Créolia Saint-Denis
Mercure Créolia Saint-Denis-de-la-Réunion

Pour éviter l’agitation du centre je vous conseille de résider au Mercure Créolia qui se situe sur les hauteurs de la ville. Le Mercure Créolia est aujourd’hui le seul représentant du groupe Accor Hotels sur l’île de la Réunion. Il possède plusieurs salles de séminaires et l’hôtel est sous contrat avec de nombreuses grandes entreprises ainsi qu’avec des compagnies aériennes. Vous déjeunerez peut-être avec votre stewart ou votre pilote.
La clientèle affaire est donc très importante (autour de 90%) mais la clientèle loisir n’est pas négligée pour autant et l’hôtel dispose de nombreux atouts pour l’attirer. D’abord sa situation, à proximité de Saint-Denis, c’est l’endroit idéal pour arriver et repartir de l’île. L’hôtel offre une navette gratuite vers l’aéroport (et même centre de St Denis sur demande) de 9h à 17h. Le gros point fort de l’hôtel est sa piscine de 550m2, la plus grande de la capitale, avec vue panoramique sur l’Océan Indien et le centre-ville. Rien que pour cela ça vaut le coup d’y aller. Les ¾ des chambres ont cette même vue et elles disposent pour la plupart d’un balcon (vérifier lors de la réservation).

Chambre Prestige - Mercure Creolia
Chambre Prestige – Mercure Creolia

Au sujet des chambres, c’est un grand hôtel avec ses 107 chambres et 4 catégories : standard, supérieure, prestige et suite. Ce Mercure s’est inspiré de son environnement pour sa décoration. Vous y trouverez des meubles en bois massif, des salles de bain fleuries et colorées. L’hôtel ayant été presque entièrement rénové en 2010, les chambres sont propres et modernes.
L’hôtel dispose aussi d’une salle de fitness, d’un service de location de voiture avec Europcar, d’un excellent bar et d’un restaurant ouvert tous jours. Ce dernier propose de nombreux plats métropolitains avec une touche tropicale, mais aussi quelques spécialités créoles. La salade du palmiste est la meilleure que j’ai mangé durant mon séjour ; un mets frai et rare qui aura l’avantage de vous laisser de la place pour le dessert, avec par exemple un ananas Victoria et sa nage coco. Pour les plus affamé l’assiette du pêcheur avec ses poissons crus et ses crustacés, ou du marlin grillé et ses tagliatelles de légumes.
De 99€ à 160€ en chambre standard et jusqu’à 300€ en Suite Privilège (chambre seule).

Alternative, Hôtel Bellepierre 4*


2ème jour : La Cote Nord-Est – Cirque de Salazie (Hell Bourg)

Prenez la direction de la cote Est jusqu’à Saint-André, avant de pénétrer dans les terres vers le Cirque de Salazie. La route (D48) s’entoure rapidement de murailles rocheuses. Ce cirque est le plus humide de l’île. Il en résulte une végétation luxuriante et de nombreuses cascades, dont le célèbre Voile de la Mariée.

Restaurant : La Cascade Blanche (€€)

Lorsque la route traverse le fleuve, se trouve ce super restaurant, une bonne cuisine créole et une décoration très originale en font une halte idéale pour déjeuner. La petite terrasse offre une belle vue sur la vallée et un orgue minéral.

Orgue minéral
Orgue minéral

Sur les bords de route se succèdent les étalages de fruits & légumes. Grâce au climat poussent ici litchis, bananes, ananas, chouchous, lentilles, tomates, … On y élève aussi des volailles et des truites. On mange donc très bien dans le cirque et la vallée de Salazie.

Continuez l’ascension jusqu’au village créole d’Hell-Bourg. Il aligne le long de ses rues ordonnées, de magnifiques cases créoles, plus colorées les unes que les autres. Pour voir les plus belles, réalisez le Circuit des Cases Créoles avec un guide local, ou plus moderne mais moins typique, un audioguide de l’office du tourisme.

Case Créole
Case Créole
Case Créole
Case Créole
Case Créole
Case Créole

Contrairement à son nom, Hell-Bourg fut un havre de paix et de fraicheur pour les planteurs du 19ème siècle, notamment grâce à des thermes exploitées dès 1852. Aujourd’hui ce sont des ruines où l’on se plait à pique-niquer et à flâner.
La culture des jardins est omniprésente et les bordures débordent de bougainvilliers, d’anthuriums, d’orchidées et de fougères arborescentes. Tout ceci a classé Hell-Bourg au palmarès des plus beaux villages de France.

Case Créole
Case Créole
Hébergement : Le Relais des Gouverneurs (€)
Relais des Gouverneurs
Relais des Gouverneurs

Ce gîte prend place dans une belle maison créole verte et blanche qui est entourée d’un jardin débordant de fleurs d’anthuriums, de bougainvilliers et d’orchidées. Les chambres pour 2 ou 4 personnes sont assez simples comme souvent dans le cirque, pas de climatisation, pas d’internet mais une grande authenticité. Vous utiliserez plutôt votre temps pour flânez dans le village. Petit-déjeuner matinal sur une grande tablée avec des confitures faites maison.
À partir de 52€/nuit pour 2 personne, petit-déjeuner inclus.

Alternative Le Relais des Cîmes

Restaurant : Chez Alice (€)

Avec son menu créole et ses spécialités de truite du village, c’est un véritable régal dans un cadre convivial.


3ème jour : Route du Bélier – Coulées de lave

Tôt le matin ; redescendez sur Salazie et prenez la direction de Grand-Îlet. De là entamez en voiture l’ascension du Piton Marmite (1877m) par la Route du Bélier. Par temps clair, cette route vous offrira de sublimes panoramas sur deux cirques simultanément, celui du Salazie, et celui de Mafate. Ce dernier n’est accessible qu’à pied et c’est d’ici que l’itinéraire le plus facile pour s’y rendre débute, par le Col des Bœufs.
Redescendez sur la cote Est pour vous rendre vers les coulées de laves. Faites un stop au pont suspendu de la Rivière de l’Est. Ce pont à présent piéton, surplombe une ravine de 50m.
Il est temps de découvrir les fameuses coulées de lave, dans ce qu’on appelle le Grand Brûlé. De Sainte Rose à Saint Philippe, de nombreuses coulées de lave se succèdent, créant un paysage de désolation … grandiose.

Coulée de lave
Coulée de lave

La lave est comme pétrifiée et la nature reprend lentement ses droits. Ici l’île s’agrandit peu à peu à chaque fois que la lave se jette dans l’océan. En 2007 une importante éruption agrandit de 30ha la superficie de l’île. La route côtière est rarement épargnée et doit être reconstruite après chaque coulée importante.

Coulée de lave
Coulée de lave
Hébergement : Hôtel Diana Dea Lodge 4* (€€€)

Seul établissement haut de gamme de la cote Est, il vous offrira dépaysement, repos et confort. Fabriqué en matériaux naturels par des artisans locaux, il s’inscrit parfaitement dans son environnement et vous offre des prestations exceptionnelles. Entouré d’un immense parc peuplé de nombreux cerfs, vous pourrez le visiter avec un guide, à moins que vous ne préfériez prendre soin de votre corps au Spa près de la piscine à débordement. Une adresse incontournable dans cet autotour malgré le prix, plus de 200€ la nuit.


4ème jour : La plaine de sables et le Volcan
Nez de Boeuf - Rivière des Remparts
Nez de Boeuf – Rivière des Remparts

Il vaut mieux se lever très tôt pour augmenter ses chances de voir le volcan dégagé. Prenez la route du centre (N3) jusqu’à Bourg Murat. Dans ce village se trouve la Cité du Volcan. C’est de ce village que débute la route qui y mène. Les paysages qui la bordent sont si extraordinaires qu’il vous faudra vous arrêter souvent pour les contempler.
La route vers le volcan débute par une zone de pâturage ressemblant étrangement à l’Auvergne. Après quelques lacets, on arrive au point de vue du Nez de Bœuf, qui offre une vue incomparable sur la rivière des Remparts. Cette partie de l’île est incroyablement préservée. Aucune construction ne brise le paysage.

Route du volcan
Route du volcan

Après un plateau herbeux au milieu duquel trônent encore des arbres calcinés par les incendies, vous arrivez alors au détour d’un virage dans un paysage lunaire, la Plaine des Sables.

Plaine des Sables
Plaine des Sables

Véritable décor de sciences fiction, la végétation disparaît pour faire place à un désert rocheux et sableux aux couleurs rougeoyantes.C’est la dernière étape avant d’arriver au Pas de Bellecombe, le belvédère du volcan.

Pas de Bellecombe - Belvédère du volcan
Pas de Bellecombe – Belvédère du volcan

Si le cœur vous en dit, vous pourrez entamer une randonnée au cœur du volcan et même une ascension du cratère du Piton de la Fournaise. Mais toutes les éruptions n’ont pas lieu au sein du cratère principal. Fumeroles et lave jaillissent aussi du cratère Formica Léo ou sur les versants. Attention vous êtes à plus de 2200m d’altitude et le soleil tape fort, surtout entouré de lave. L’ascension du volcan est très physique et nécessite un bon équipement et une bonne condition. Le gîte proche du départ, vous permettra de démarrer au premières heures de la journée.


5ème jour : La Forêt de Bébour-Bélouve – le Sud Sauvage – Plage
Forêt de Bébour-Bélouve
Forêt de Bébour-Bélouve

Reprenez la route centrale jusqu’à Bourg-Murat et partez cette fois à l’opposé du volcan vers la Forêt de Bébour-Bélouve. Attention cette route est fermée à la circulation le weekend (du vendredi 12h au lundi 7h, avec amende à la clé). Au cœur du Parc National c’est certainement la plus belle et la plus grande forêt primaire de l’île. Prenez le temps de marcher dans le sous-bois sur les sentiers balisés. Au bout de la route marchez 400m pour atteindre le refuge et découvrir à nouveau le Cirque de Mafate sous un autre angle.

Côte Sud-Ouest - Alignement de Vacoas
Côte Sud-Ouest – Alignement de Vacoas

Finissez de traverser l’île sur la N3. Si vous avez le temps faites un tour dans le Sud et sa côte sauvage. La roche volcanique y forme des falaises sombres, surplombées par des vacoas. De temps à autres selon la marée on peut observer le spectacle des souffleurs. Remontez ensuite sur la côte Ouest par la voie rapide jusqu’à l’Hermitage Saint-Gilles.

C’est sur une petite partie de la côte Ouest que se trouve la seule barrière de corail de l’île de la Réunion. Il n’y a qu’au sein du récif que l’on peut se baigner dans l’eau de mer à l’abri des requins. Riche d’une grande biodiversité, on y observe armé de masque et tuba, des coraux et poissons multicolores .

Hébergement : Hôtel le Récif 3* (€€€) et LUX* île de la Réunion

Il faut savoir que la Réunion a globalement une offre hôtelière de moindre qualité, surtout comparée à sa voisine l’île Maurice, qui dispose de sublimes 5 étoiles au service incomparable. Mais ce type d’offre est quasi inexistante à la Réunion la principale raison est que ce n’est pas une destination balnéaire haut de gamme. Le récif réunionnais suffit à peine à accueillir les locaux et une partie des touristes. Ensuite, nous sommes en France, ce qui signifie une forte réglementation du littoral, des normes hôtelières sévères et un salaire minimum élevé. Ici un hôtel fonctionne en moyenne avec 4 fois moins de personnel qu’à Maurice, forcément le service s’en ressent malgré des efforts.

Hôtel le Récif en front de mer
Hôtel le Récif en front de mer

Il y a quand même une exception à cela, le LUX* île de la Réunion. Appartenant à une luxueuse chaîne hôtelière reconnue internationalement, c’est le seul 5 étoiles à combiner un service luxueux et à être situé en front de mer, sur la plus belle partie du récif qui plus est. Mais je ne vais pas le détailler à cause de son prix, à partir 220€ la nuit. Et ce n’est pas exactement ce que je suis venu chercher sur cette île. Mais si il vous tente, n’hésitez pas une seconde.

C’est donc son petit frère que je vous présente, l’hôtel le Récif 3*. Gérer la même chaine LUX* Resorts, il n’a bien évidement pas les mêmes exigences. Cela reste un excellent 3 étoiles, qui pourrait bien accéder au rang de 4 étoiles dans les années à venir.

L’hôtel se situe entre Saint-Gilles-les-Bains et l’Hermitage avec accès direct à la plage. À l’arrivée l’on est très bien accueilli avec cocktail de fruit à l’accueil puis une assiette de fruits au chocolat en chambre. Il y a deux piscines, un terrain de beach volley, des cabines de massage, un bar-snack et un restaurant et des jardins bien entretenus.

Piscine - Hôtel le Récif
Piscine – Hôtel le Récif
Hôtel le Récif
Hôtel le Récif

Les chambres sont spacieuses, un atout considérable face à la concurrence des alentours. Elles sont toutes climatisées et disposent d’un grand balcon, en rez-de-chaussée ou au 1er étage.
La parenté avec LUX* Resorts se retrouve dans les produits en chambres, la qualité de l’entretien de l’hôtel ou bien le cinéma en plein air surprise qui s’installe une fois par semaine, une des spécialités de la marque.
Ce sera la parenthèse balnéaire de votre séjour. L’idéal est d’y passer 3 nuits durant son autotour, car c’est aussi un point de départ stratégique.
L’hôtel est programmé par des nombreux tour-opérateurs spécialistes des îles.
À partir de 146€/nuit petit déjeuner inclus.


6ème jour : Hélicoptère et plage

Un survol en hélicoptère est certainement l’expérience la plus magique à réaliser sur l’île de la Réunion. Deux compagnies majeures : Hélilagon et Corail Hélicoptères vous proposent 4 à 5 itinéraires différents pour des prix équivalents. Si votre budget le permet prenez le survol complet (les 3 cirques, le volcan, le trou de fer, les cascades et le lagon) mais compter quand même 320€ l’heure de vol. Ce sont de superbes hélicos de 6 places, très confortables avec 2 places à l’avant, les plus légers sont les mieux servis … moi j’ai gagné ! Départ tôt le matin avec service de transfert gratuit depuis votre hôtel à Saint-Gilles.

Cette journée sera suffisamment riche en émotions. Prenez du temps pour vous détendre à la plage.


7ème jour : Le Maïdo et les Hauts de la Cote Ouest – Plage

Le Maïdo est un des 3 sites accessibles par voiture pour observer le Cirque de Mafate. Réalisez l’ascension tôt le matin, vers 6h-7h pour éviter les nuages et arrêter vous aux différents points de vue sur le retour. Vous traverserez différentes forêts mais aussi des champs de géraniums cultivés pour la parfumerie, avant d’atteindre en altitude le balcon de Mafate (2203m).
Vous pouvez le même jour continuer votre chemin dans les routes et les villages des Hauts, cette bande située entre 500m et 1200m d’altitude (800m en moyenne). Vous aurez là une vision authentique de l’île car beaucoup de réunionnais y vive encore, à l’abri des chaleurs de la côte Ouest. On y trouve des cultures, des villages rustiques et des ravines luxuriantes.
Retour à l’hôtel et à la plage.

Couchée de soleil sur le récif
Couchée de soleil sur le récif

8ème jour : Cirque de Cilaos – Ilet-en-Cordes

En route pour découvrir le 3ème et dernier cirque de l’île, celui de Cilaos.

Cirque de Cilaos
Cirque de Cilaos

L’accès se fait par Saint-Louis. Pour y parvenir, il vous faudra franchir par moins de 420 virages pour arriver à Cialos. Ce village est assez vivant, c’est une des communes les plus touristiques de l’île. On y trouve des magasins, des restaurants, des hôtels, un office de tourisme et même des thermes. Il y a également un réseau de transport de bus, idéal pour partir ou revenir de randonnée sans avoir à revenir sur vos pas. Cialos est jumelé à Chamonix, c’est vous dire à quel point la montagne c’est sérieux ici. C’est de là que se fait le départ pour l’ascension du Piton des neiges, le plus haut sommet de l’île. Et si la question vous taraude, la neige y est déjà tombée à de très rares occasions, preuve en est sur les cartes postales.

Deux autres villages sont nichés dans le cirque, Bras-Sec et Ilet-à-Cordes.

Bras-Sec est un des plateaux les plus accueillants et il est voué à devenir la nouvelle zone d’habitation du cirque. C’est encore un village typique avec ses maisons créoles, son école colorée et son église. Lors de notre visite le centre était en travaux, pour enterrement des câbles électriques, terrassement et rénovation de la voierie. Nul doute que ce sera encore plus beau après. Pas d’hôtel à ce jour, mais de nombreuses chambres d’hôtes qui vous offrirons une expérience authentique. Voici une adresse qui m’a semblé sortir du lot :

Hébergement : Chambre d’hôtes Doris (€€)
Chambre d'hôte Doris - Bras Sec
Chambre d’hôte Doris – Bras Sec

Gabrielle et William ont créé cette chambre d’hôtes de toute pièce. Ils sont parvenus à construire une magnifique maison créole, toute de blanc vêtue, avec ses ouvertures, ses balcons et ses lambrequins. L’intérieur est simple mais recherché. Il fait la part belle aux bois locaux, table en tamarin, plafond en cryptomerias du Japon et de beaux fauteuils créoles. Vous aurez le choix entre 4 chambres, 2 doubles et 2 familiales (jusqu’à 6 personnes). Les propriétaires vous garantissent un accueil chaleureux et seront vous conseiller pour vos itinéraires de randonnées (car il faudra choisir). Quel spectacle de se réveiller dans ce cirque ! Une halte des plus agréables lors d’un autotour à la Réunion. Je recommande vivement cette chambre d’hôte pour son charme et son juste positionnement.
À partir de 50€/nuit, petit-déjeuner inclus. Table d’hôte possible à partir de 5 personnes.

Chambre d'hôte Doris - Bras Sec
Chambre d’hôte Doris – Bras Sec
Chambre d'hôte Doris - Bras Sec
Chambre d’hôte Doris – Bras Sec

Ilets-à-Cordes a très peu changé en un siècle et c’est le village le plus conservé de la Réunion.

Ilet-à-Cordes
Ilets-à-Cordes
Ilet-à-Cordes
Ilets-à-Cordes

On y cultive toute sorte de légumes comme les haricots, le maïs, la tomate, la courgette mais surtout la fameuse lentille de Cilaos. Véritablement perché sur un promontoire, la culture se fait à la manière d’antan, à la main ou avec des outils rudimentaires. Les roches sont entassées en petits tas et en murettes pour laisser un peu de place aux cultures qui suivent la pente. IMG_3779Plus surprenant, il y a même de la vigne à Cilaos. L’Isabelle est le cépage ancestrale mais il ne donne pas de vins exceptionnels et laisse place de plus en plus à des cépages internationaux (Malbec, Chenin, Pinot Noir). Les trois couleurs sont produites mais le blanc reste le plus intéressant. Ce sont des vins sucrés dotés aussi d’une grande fraicheur due à leur acidité. Il m’a semblé sur le marché de Cialos que beaucoup de vins rouges étaient aromatisés, ce qui à mon avis ne laisse rien présager de bon. Mais en passant le seuil de quelques propriétés vous trouverez des surement des vins sympathiques, ou folklorique en tout cas.

C’est ici que ce termine cet autotour. Libre à vous de rester plus longtemps su’r l’île pour y faire de la randonnée, ou une virée pêche au gros dans l’océan. À moins que vous ne préfèreriez prendre quelques jours de farniente à l’île Maurice.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s