Grappes à l'abri des oiseaux

Vins et oenotourisme en Nouvelle-Zélande

Je me décide enfin à me coller au sujet, histoire de mettre à profit un peu mon diplôme d’œnotourisme.

Parler de vin, en voilà une chose bien compliquée, surtout à l’autre bout du monde où l’on perd ses repères. Et ne nous voilons pas la face, le sujet est un peu polémique. Je prends donc le risque de faire quelques généralités, mais ne m’en voulez pas, la dégustation reste un art subjectif, aussi rigoureux que j’essaye de l’être. Je m’attends et j’attends vos remarques …

Dès nos premières semaines en Nouvelle-Zélande, une question s’est régulièrement portée à nos oreilles : « Que pensez-vous du vin néo-zélandais ? » Bien évidemment on en avait déjà dégusté en France, pendant nos études et nos soirées entre camarades de dégustation. Mais c’était loin d’être suffisant pour en parler. Alors forcement notre premier reflexe en arrivant dans le pays après une semaine sans vin au Japon, fut d’aller boire un verre de Sauvignon Blanc dans un bar d’Auckland. Le résultat fut concluant. Aux oubliettes les arômes de pipi de chat (ou buis) et poivron vert, pas toujours agréables, mais très souvent présents dans les sauvignons français, ou sauv’ comme disent les australiennes (dédicace à Charlotte). C’est en tout cas grâce à ce cépage que la Nouvelle-Zélande s’est bâtie une réputation internationale. Pas étonnant qu’ils nous concurrencent fortement sur le marché asiatique, surtout quand on regarde les distances et le rapport qualité/prix de leurs vins.

Vignobles de Nouvelle-Zélande
Vignobles de Nouvelle-Zélande

La plus grosse région viticole de Nouvelle-Zélande est celle de Marlborough, liée à la ville de Blenheim. C’est là que sont produits la majorité des vins néo-zélandais, et des ces célèbres Sauvignon Blanc tant exportés. On est vite allé y faire un tour avec le Kiwi Scenic Train. Mais les tailles extravagantes des wineries nous avaient pour le moins effrayé, nous, habitués à des exploitations moyennes de 13,5ha (chiffre de 2000, source CIVB) dans le bordelais. Mais n’y voyez pas le mal, nous nous trouvons dans le nouveau monde et qui plus est dans un pays capitaliste. Et puis finalement le rapport qualité/prix qui en résulte est il faut l’avouer, excellent. On peut en effet trouver de bons vins à 15$ dans cette région.

Mais derrière cette tête de proue du vignoble néo-zélandais, il y a aussi de nombreuses autres régions viticoles, qui s’étendent en fait du Nord au Sud, d’îles au milieu du Pacifique comme Waiheke, jusqu’au cœur des montagnes de Central Otago. On s’est donc mis en quête d’un coin qui nous correspondait plus, et étant plus montagnes que plages (ha, les goûts et les couleurs), on a finit en Central Otago.


Le vignoble de Central Otago :

IMG_6211

Nous avons passé près de 4 mois dans cette incroyable région, entre hauts sommets, lacs immenses et vallées. Nous avons vécu les moments forts que sont les vendanges et les vinifications dans le plus australe des vignobles néo-zélandais. Mais nous avons aussi visité et dégusté bien évidement.

La région est connue pour produire les meilleurs vins rouges de Nouvelle-Zélande à partir de Pinot Noir. La première chose qu’il m’a fallut faire, fut donc d’étudier d’un peu plus prêt ce cépage. Bien que cultivé en France, particulièrement en Bourgogne, j’étais loin d’y être familier. Je fut très surpris par la multitude d’arômes variétaux présents dans ce cépage. Voici donc une liste des arômes susceptibles d’être retrouvé dans un Pinot Noir de Central Otago :

Fruits rouges et noirs : cerise, cassis, mures, fraise, framboise, pruneau

Épices : girofle, réglisse

Animal : gibier, cuir, viande

Floral : violette

Autres : terreux, fumé

On trouve aussi dans la région des cépages de blancs dit aromatiques : Riesling, Gewurztraminer, Pinot Gris ainsi que du Chardonnay. Les vignes sont pour la plupart plantées sur des sols schisteux.


En terme d’œnotourisme, l’offre est déjà bien développée. Il existe déjà une route des vins et de nombreuses wineries sont ouvertes, offrant une large gamme d’activité. Le VTT étant très populaire dans cette région, plusieurs wineries en bordure du cycle-trail en on profité pour cibler ce marché. D’autres tirent avantage de la gastronomie régionale avec les fromages, la viande de venison (gibier) et les fruits et les légumes de Cromwell.

Central Otago Wine Map
Central Otago Wine Map

Sachez que le Sud de la Nouvelle-Zélande associé à la ville de Christchurch fut membre du réseau international Great Wine Capitals. Une reconnaissance en terme de qualité des vins et de développement œnotouristique. Malheureusement ils n’ont pas renouvelé leur adhésion afin d’utiliser tous les fonds à la reconstructions de Christchurch, encore très abîmé depuis le tremblement de terre de 2011.

Quoiqu’il en soit la qualité des vins et des structures d’accueil de cette région ne fait plus aucun doutes et il y a de fortes chances qu’il ré-intègre le réseau dans le futur, en tout cas je l’espère. Pour finir cet article je souhaitais vous présenter 5 belles découvertes, de vins et de wineries qui nous ont particulièrement marqué :

Gibbston Valley Winery

C’est la winery qui accueille le plus de visiteurs dans la région de Central Otago. Ce n’est pas la plus grosse en terme de production, mais c’est celle qui possède la plus large structure d’accueil. D’abord un bar à vin et un grand restaurant qui offrent évidemment menus et plateaux de fromages avec accord mets et vins. Ensuite plus insolite une fromagerie : Gibbston Valley Cheese dont les produits sont réputés dans toute la région. On les retrouve d’ailleurs dans de nombreux hôtels/restaurants de Queenstown. S’y trouve aussi la plus grosse cave souterraine de Nouvelle-Zélande, mais ça reste petit. Il y a également une boutique de souvenirs et un bureau de location de VTT. Ajoutez à cela un service de transfert depuis Queenstown et vous obtenez un petit complexe œnotouristique. Notez qu’ils ont aussi un bar à vin à leur nom dans le centre d’Arrowtown.


Amisfield Winery – un bistrot gourmet

En plus de produire d’excellents vins, cette winery vous ravira par son bistrot gourmet. Ici pas de visite ou d’activités, juste une salle de dégustation et un très bon restaurant. Tout simplement la meilleure expérience culinaire que nous ayons eue en Nouvelle-Zélande, jusqu’à présent. De plus la formule est assez originale, sous forme de plat à partager, c’est convivial et ça ne nuit aucunement à la qualité des plats, au contraire les présentations sont superbes. Tout cela à déguster sur les vins de la propriété bien entendue.

Les propriétaires possèdent également le complexe résidentiel de Jack’s Point dont le Glof Club offre une vue « Remarkables », idéal pour petit-déjeuner ou déjeuner avec la gamme de vins d’Amisfield bien sûr.


Chard Farm Winery

Une winery perchée entre montagne et canyon. On y accède au bout d’une gravel road de 2 km à flanc de montagne. Il y a juste un comptoir de dégustation, cela vaut le détour pour le décor et les vins. Leur Chardonnay est réputé mais je me porte plus vers leur Gewürztraminer et leur Pinot Noir « Viper »


George Town Vineyard – Pinot Noir

C’est le pinot noir que nous avons préféré. De plus c’est une propriété familiale menée par un néo-zélandais et une allemande passionnés. Ils chouchoutent littéralement leurs vignes pour en tirer un nectar exquis. Un pinot noir équilibré entre notes de fruits noirs, de bois et d’épices.


Quartz Reef Sparkling Wine

Juste le meilleur vin pétillant de Central Otago, une belle surprise dans cette région qui n’est absolument pas spécialisée en la matière.

2 réflexions sur “Vins et oenotourisme en Nouvelle-Zélande

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s