La Presqu’île sauvage de Taiarapu

Cette partie sauvage de l’île de Tahiti mérite un article à elle seule, tant elle se détache géographiquement de Tahiti Nui, la grande île. Séparée d’elle par l’isthme de Taravao, Tahiti Iti (la petite Tahiti) se situe à l’opposé de la trépidante capitale Papeete. La route n’en fait pas le tour et contribue largement, à son isolement. Plus calme et plus préservée, elle offre des scènes de vie authentiques dans ses petits villages. La presqu’île de Tahiti constitue pour les tahitiens eux-mêmes, un lieu d’escapade incontournable.

IMG_8192

Rien de tel qu’un tour par le belvédère des Plateaux de Taravao, pour se rendre compte de l’importance agricole de la presqu’île. Une petite route de 9 km sillonne les cultures maraichères mais surtout les pâturages, où l’on observe des vaches charolaises, limousines, holstein et redpool, brouter avec flegme à l’ombre des manguiers. Les bestiaux importés se sont finalement bien adaptés au climat tahitien et fournissent aujourd’hui les 2/3 des besoins en lait frais de la Polynésie Française et bien sûr de la viande. Une fois parvenus au belvédère récemment réaménagé, vous découvrez une vue splendide sur la zone agricole, l’isthme ainsi que la grande île Tahiti Nui et ses sommets : le Tetufera à gauche, le Punui au centre et le Tevaitoi à droite. Au bout de la route, à gauche de l’étang Vaifaufau, un sentier vous emmène sur un promontoire qui offre également un beau point de vue ombragé.

Une randonnée d’environ une heure débute 100m avant l’étang, sur la droite. Elle vous mènera pour sa part dans le parc Vaifaufau. Comme souvent en Polynésie, l’entretien du sentier est aléatoire et il vaut mieux prévoir de bonnes chaussures et une machette pour réaliser cet itinéraire, qui traverse plateaux, cirques puis crêtes montagneuses, afin de vous mener vers deux cascades. Renseignez-vous au préalable, mais cet itinéraire promet de satisfaire les amoureux de randonnée, d’aventure et d’exploration.

« Rien n’est plus étrange que la brousse des hauteurs qui dominent Taravao, […] cette brousse est faite d’un monde parasitaire qui ne permet pas aux arbres d’atteindre toute leur croissance : il n’en est que d’espacés et rabougris, sinon tout à fait étouffés, leur bois mort servant de tuteur à une profusion de lianes, de fougères grimpantes, de mousses chevelus, d’orchidées en guirlandes ou en touffes. Il n’y a donc pas de sous-bois obscur mais une suite ininterrompue de décors végétaux d’une composition si heureuse, si audacieuse qu’on les croirait conçus et disposés par le jardinier en chef du Paradis terrestre. »

A. T’SERSTEVENS (1950), Tahiti et sa couronne, éditions Albin Michel

Redescendez ensuite des Plateaux du Taravao pour rejoindre la côte Ouest de Taiarapu en direction de Teahupoo. Cette côte vous offrira de superbes vues et si vous venez d’arriver en Polynésie, vos premières images du paradis tropical. D’un coté une nature luxuriante et sauvage qui prend racine sur la roche basaltique, de l’autre le lagon et son récif. Entre la route et la plage, sont construits des abris pour les pirogues à balancier.

IMG_8186

De temps en temps on traverse un village ou un hameau. Une église, un temple, une mairie, une école ainsi que des dizaines de maisons bâties souvent fortuitement, mais dont le jardin est toujours bien fleuri et ratissé quotidiennement. Des vendeurs de fruits exotiques et de patates douces attendent patiemment le long de la route, toujours avec un petit sourire.

Entre Toahotu et Vairao, du coté de Puunui, se trouve la baie de Maui, seul port naturel à pouvoir accueillir des bateaux de fort tonnage sur l’île. On peut encore y observer les bittes et piliers, où s’amarrèrent en autres le célèbre paquebot France (le 5 janvier 1972 et le 5 février 1974), ainsi que les porte-avions Clémenceau et Foch. Tout proche se situe également le Centre Ifremer du Pacifique, un acteur indispensable pour le développement de l’aquaculture (huîtres perlières, crevettes, platax) et dans la recherche des ressources marines (énergie, biodiversité, contrôle qualité).

IMG_8181

Enfin la route se termine à Teahupoo, un petit village du bout du monde, réputé pour sa vague mythique, connu des surfeurs du monde entier. Une vague autant redoutée qu’admirée, gigantesque mais périlleuse, car elle s’écrase sur le récif à fleur d’eau. Une fois par an, le village devient le lieu de toutes les attentions en Polynésie, lorsqu’il accueille la compétition de surf internationale du Billabong Pro, une des 10 étapes du classement World Championship Tour, qui a eu lieu en 2015 du 14 au 25 août. Un évènement sportif qui captive les nombreux surfeurs polynésiens.


Où séjourner sur la Presqu’île : Vanira Lodge

Sur les hauteurs de Teahupoo, par une petite route qui monte vers les falaises de Pari, se situe le Vanira Lodge. Perché sur un promontoire entre mer et montagne, cet établissement se compose de 9 bungalows, comme des nids de relaxation au cœur de la nature luxuriante. Ses chambres sont dispersées dans un parc de 2 ha, arboré et fleuri, lui même entouré d’une nature vierge et sauvage, qui ne cesse jamais de conquérir avec ses lianes.

Le Vanira Lodge est un lieu unique à Tahiti. Ouvert en 2005 avec 4 bungalows, il s’est agrandit peu à peu, faisant appel aux artisans locaux pour un résultat remarquable. Chaque construction est réalisée à partir de matériaux naturels, provenant du Fenua (pays), mosaïque en pierre de rivière, plafond de corail et bien sûr du bois partout, brut, huilé ou vernis, parfois d’essences précieuses.

Un seul mot d’ordre, la détente et l’appel aux sens … être au plus près de la nature pour une relaxation totale. C’est le désir de Karine la propriétaire, qui peut vous dispenser des cours de yoga. Sont aussi régulièrement organisés des cours de gym sur planche, appelés également surfset fitness, ou bien des massages sur demande.

De nombreuses activités sont proposées et ils vous aideront volontiers à les organiser. Il y a bien évidement le surf et les activités nautiques sur le lagon. Coté île, des randonnées pédestres guidées, comme traversée de la presqu’île ou la forêt de Mape ; à moins que vous ne préfériez un tour à cheval.

Sur le lodge vous bénéficiez d’une piscine et d’un restaurant. Ce dernier récemment repris par le nouveau chef Rémy, devient un atout considérable. Plus besoin de sortir chercher un restaurant sur la Presqu’île, qui n’en compte déjà pas beaucoup. Une bonne cuisine, qui se savoure devant le magnifique coucher de soleil.

IMG_8963

3 catégories de bungalow coexistent, avec des capacités allant de 2 à 6 personnes, pour couples, familles ou groupes d’amis :

– les bungalows « Nature » sont entièrement ouverts vers l’extérieur pour une communion totale avec la nature environnante,

– les bungalows « Terrasse » offrent la possibilité de s’isoler pour la nuit,

– les bungalows « Spa » disposent de jacuzzi et parfois de climatisation.

Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à consulter leur site internet où vous trouverez les détails de chacune des chambres, l’éventail des services et pourrez réserver en direct. Ce lodge isolé à souhait, vous offrira sans aucun doute, la relaxation et l’intimité que vous méritez.

Vanira Lodge
Teahupoo, Tahiti
De 117 à 234 €
+689 40 57 70 18
vaniralodge@mail.pf

4 réflexions sur “La Presqu’île sauvage de Taiarapu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s