Nice, baie des anges

Rien ne me prédestinait à partir visiter Nice cette année, mais quelques rencontres et évènements inattendus ont suffi à me faire prendre la route vers la capitale azuréenne. Je ne me lasse pas de partir sur un coup de tête.

Baie des Anges - Promenade des Anglais

Ma première surprise à Nice fut de découvrir la grande taille de la ville. Bien qu’à l’ombre de Marseille qui se trouve au sein de la même Région, Nice n’en est pas moins la 5ème ville de France. On prend conscience de son ampleur lorsqu’on arrive par le bord de mer et qu’on remonte les 7km (tout de même) de la célèbre Promenade des Anglais. Mais c’est véritablement par avion que l’on réalise qu’elle s’étend sur les nombreuses vallées et collines qui l’entourent. L’aéroport international se trouve être le 3ème de France et il est d’ailleurs partiellement construit sur la mer faute d’espace. Situé tout au bout de la Promenade des Anglais, il offre ainsi aux voyageurs l’un des plus beaux atterrissages au monde par une vue plongeante sur la Baie des Anges.


La Colline du Château

Rien de tel pour débuter une découverte de Nice qu’une balade par la Colline du Château. Ce promontoire rocheux posé au cœur de la ville, entre le Vieux Nice et son Port a vu défiler l’histoire de Nice depuis l’Antiquité. Autrefois une position militaire stratégique, c’est aujourd’hui un grand parc dont le pourtour offre un panorama à 360° de la ville. Empruntez l’ascenseur gratuit au bout de la Promenade des Anglais puis redescendez vers le vieux Nice par le paisible Cimetière.


Le Vieux Nice

Voilà que se dessinent des ruelles étroites et colorées au charme inexplicable. Ne cherchez pas l’authenticité méditerranéenne, c’est elle qui vous frappe. Du linge sèche au balcon, l’accent niçois résonne entre les murs, les pavés portent les traces du temps et le marché au fleurs ne fane pas le tableau.

Loin des ostentations de la French Riviera, le Vieux Nice est un quartier populaire où il fait bon vivre ensemble à l’extérieur. Tiens … et si nous passions à table.


La cuisine nissarde

Ce qui m’a le plus conquis à Nice, c’est son caractère convivial, à l’image de sa cuisine. Elle utilise des ingrédients simples, des légumes du soleil et des poissons de Méditerranée. Parmi les grandes spécialités que j’ai pu facilement trouver il y avait:

– La caillette : petite olive noir de Nice qui ne se dénoyaute pas
– La pissaladière : pâte très fine recouverte d’une compotée d’oignons et d’anchois (crème ou filets)
– La trouchia : omelette aux blettes et pignons
– Les farcis (ou petits farcis) : bouchées de légumes farcis
– Les raviolis aux blettes ou au bœuf
– La daube de bœuf
– Le mesclun de salade
– La fameuse Salade Niçoise dont la version authentique ne prévoit aucun aliment cuit
– Les beignets de fleurs de courgettes
– Les panisses : frites à base de farine de pois chiches
– La poutine : alevins de sardine (parfois un peu d’anchois et de maquereaux) cuisinés en beignet, soupe au lait ou omelette.

La cuisine nissarde intègre également d’autres spécialités provençales comme la fougasse, la tapenade ou la ratatouille.

Vous comprenez que je me suis régalé et que je n’ai pas hésité à ne fréquenter QUE les établissements affichant le label « Cuisine Nissarde » mis en place par la municipalité. Je vous recommande particulièrement les restaurants Acchiardo, Lu Fran Calin et Lou Pantail (voir carnet d’adresses en fin d’article).


La Promenade du Paillon

Trêve de gourmandises et retour à la découverte. Pour digérer, je vous recommande une balade sur la Promenade du Paillon, cette grande esplanade qui sépare la Vieux Nice de la ville moderne. Elle suit en réalité le tracé d’un court d’eau souterrain éponyme, aujourd’hui recouvert par des escapes verts. Œuvres d’arts, jardins pour enfants, fontaines, allées verdoyantes, aux premiers rayons de soleils les niçois envahissent cette artère végétale.


Un peu de Culture ?

La capitale de la côte d’Azur dispose d’un large éventail culturel. Son rayonnement artistique est depuis longtemps international, au même titre que ses visiteurs. Il y en a pour tous les goûts et toutes les influences.

Les peintres y sont venus chercher la lumière et les couleurs, comme Henri Matisse dont le musée en bordure du parc Cimiez est le plus incontournable. Ne manquez pas non plus de l’autre coté du parc le Jardin du Monastère Cimiez.

Pour en savoir plus sur la ville et la naissance du tourisme, je vous recommande également le musée municipal de la Villa Masséna, véritable joyeux de la Belle Époque, qui reste mon coup de cœur culturel.


Hôtel La Pérouse 4*

Les hôtels de luxe ne manquent pas sur la promenade des anglais. Personnellement, j’ai choisi un hôtel à la situation moins apparente mais tout aussi privilégiée. Situé au bout de la Promenade des Anglais, contre le flanc de la colline du Château, l’hôtel La Pérouse ne s’aperçoit depuis le Quai des Américains que si l’on y regarde bien. En effet pas de façade sur le front de mer mais simplement une petite entrée à coté de l’Hôtel Suisse. C’est là que réside tout le charme de cet établissement, véritable trésor caché, dédale de passages et de coursives qui permet de se hisser au bord de la falaise. Ainsi à l’écart de la route, on bénéficie du calme tout ayant l’une des plus belle vue sur la baie des anges. Jugez vous-même.

Que ce soit au solarium, à la piscine ou sous les agrumes du patio, on savoure ce havre de paix situé à seulement 5 minutes à pied du Vieux Nice par la rue des Ponchettes. Les chambres sont modernes et confortables. Mon coup de cœur va à celle dont la décoration s’inspire des coraux méditerranéens.

Service attentionné et souriant, restauration de qualité, tout s’est très bien passé durant notre séjour de 3 nuits. Mais c’est bien pour la vue incomparable que nous reviendrons. La houle des jours précédant notre arrivée avait teinté la mer d’un bleu laiteux envoutant. Moi je t’aime, Baie des Anges.


Carnet d’adresses :

Hôtel La Pérouse (€€€)
À partir de 150€/nuit
11 quai Rauba Capeu
06300 NICE
04 93 62 34 63
lp@hotel-la-perouse.com

Office du Tourisme et des Congès de Nice
5 Promenade des Anglais, Nice
info@otcnice.com

Restaurant Acchiardo (€€)
36 rue Droite, Nice
04 93 85 51 16

Restaurant Lu Fran Calin (€€)
5 rue Francis Gallo, Nice
04 93 80 81 81

Restaurant Lou Pantail (€€€)
107 avenue Saint Jean Baptiste, Nice
04 93 52 02 51

10 réflexions sur “Nice, baie des anges

  1. Tu me fais « peur » quand je lis « je ne me lasse pas de partir sur un coup de tête »!!! Je plaisante mais je me dis que si subitement il te prend l’envie d’aller sur mars, on va se faire du souci …

    Ce tour sur Nice nous a rappelé notre voyage de noces, mais au bout de 8 jours, il pleuvait tant sur les palmiers qu’ils en avaient toutes les feuilles retournées. On a eu envie de remonter dans notre chez nous.

    Encore merci à notre Morgane pour son appel tél. Comme ça m’a fait du bien !

    On vous embrasse bien fort en pensant très souvent à vous.

    1. Je vous rassure que je ne prévois pas d’aller sur Mars. La Terre est déjà suffisamment grande.
      C’est triste que vous ayez eu si mauvais temps pour votre voyage de noces. La météo c’est toujours le risque le plus incontrôlable d’un voyage. Pour cette escapade à Nice, nous avons vraiment été gâtés comme vous pouvez le voir. Le ciel et la mer dévoilaient leur fameux « bleu azur ».

  2. Je suis passée une journée à Nice il y a quelques semaines et cela m’a vraiment donné envie de revenir en prenant le temps. Ton article me met une piqûre de rappel…

  3. J’aime beaucoup votre blog et ne peux qu’approuver votre article qui propose un bel éclairage sur ma ville natale.
    J’ai un article en prévision sur Bordeaux sur mon blog je vais essayer de faire aussi bien que vous !!!!!
    Si vous souhaitez revenir et goûter des spécialités avec les doigts il vous faudra commander de la Socca et un Pan bagnat .

    1. Merci beaucoup Lydie. Cela me fait vraiment très plaisir que tu confirmes le portrait que j’ai dépeint de ta ville natale.
      N’hésites pas à me contacter si tu viens à Bordeaux. Je serais ravi de te rencontrer et de t’emmener faire un tour. Bon il faudra certainement manger avec la fourchette par contre haha.
      Ecris-moi sur Facebook 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s