Un automne à Arrowtown

Si vous aimez l’automne pour ses couleurs chatoyantes, alors le meilleur endroit pour passer cette saison en Nouvelle-Zélande est très certainement la région de Central Otago. Située au cœur de l’île du Sud, ce territoire offre déjà toute l’année des paysages à couper le souffle, entre hauts sommets, collines verdoyantes et lac infinis.

IMG_6464

L’homme a parfois dompté ce paysage sauvage pour y planter des vergers (Cromwell) et des vignobles (Gibbston) ou bien y faire pâturer moutons et chevreuils d’élevage. Au milieu de tout ça un petit village se démarque. À seulement 20 minutes de Queenstown, Arrowtown se niche au creux de vallées arborées. Ce lieu est chargé d’histoire, à partir de 1862, le territoire de Central Otago connaît la plus grosse ruée vers l’or au monde après celle des États-Unis. Le long des cours d’eaux, des dizaines de campements et de nombreux villages sont sortis de terre, mais aujourd’hui beaucoup sont devenus des ruines. Arrowtown est un des rares toujours debout, peut-être grâce à sa proximité avec Queenstown mais plutôt pour son cadre de vie extraordinaire. Car à l’automne les montagnes qui entourent ce village s’embrasent littéralement.

Le long de la rivière la promenade est tout simplement grandiose. Pas étonnant que l’endroit ait servi de lieu de tournage à plusieurs films, dont bien sûr l’inévitable Seigneurs des Anneaux.

La rue principale aligne ses bâtiments de style saloon, aujourd’hui transformées en charmantes boutiques. Découvrez le Lake Distric Museum et la fameuse poste. Près du parking le Chinese Settlement rappelle les dures conditions de vie des anciens mineurs.

Allez prendre un café et une viennoiserie à Provisions of Arrowtown. Installé dans une ancienne maison de mineurs, les cloisons n’ont pas bougé, offrant plusieurs pièces pour s’installer paisiblement, mais surtout une terrasse à l’arrière avec vue sur cette incroyable forêt. J’y ai passé des heures ces mois-ci, tant l’endroit était agréable.

IMG_3660Sinon optez pour un excellent lunch at The Chop Shop Food Merchants. Là aussi une petite terrasse surélevée par rapport à la rue principale vous permet de voir un bout de forêt, ou bien vous pouvez vous réchauffer auprès du poêle (l’hiver vient).

Enfin dernière étape incontournable dans ce village, les crèmes glacées Patagonia. Variété, originalité et qualité des arômes, feront que vous en aurez pour votre argent, surtout vu la taille d’une boule : plus grosse que mon poing.


Mais où est le lac dans tout ça. Et bien oui, toutes les villes touristiques de la région ont le leur : Queenstown et Glenorchy ont le lac Wakatipu, Wanaka le lac du même nom, Cromwell le lac Dunstan, alors Arrowtown ? Arrowtown a une rivière mais n’a pas de lac, cela dit à 5 minutes se trouve le lac Hayes.

Comme Arrowtown, le lac Hayes se pare de couleurs automnales et s’entoure d’une couronne dorée durant l’automne. Bien moins étendu que le lac Wakatipu ou le lac Wanaka, on peut en voir le bout car il ne fait que 8 kilomètres de circonférence. Ce n’est pas grand chose mais ça suffit à me fatiguer lors de mon jogging, surtout que la superbe promenade qui en fait le tour est loin d’être plate.

Mais pour contempler ce lac, il faut mieux prendre de la hauteur, à Stoneridge …


Stoneridge Estate

Il m’est difficile de catégoriser Stoneridge Estate, même après y avoir vécu plus de 3 mois. En effet sur une même propriété sont rassemblés : un vignoble, un parc paysager, une chapelle, une galerie d’art, une salle de dégustation, un salon de thé, une grande salle de réception et enfin un lodge 5* de 5 chambres et suites. L’endroit est tout simplement magique, rien d’étonnant qu’il soit devenu un des plus célèbres lieux où se marier en Nouvelle-Zélande, et possède désormais une renommée internationale.

Moins connus que pour les mariages, le lodge offre des prestations exceptionnelles. Pour 510$ la nuit (soit environ 320€), vous logerez dans une magnifique chambre pleinement ouverte sur le lac. Demandez votre dîner aux chandelles qui vous sera préparé par Bert, le chef résident.

Le spectacle est permanent, tout au long de la journée. Je vous l’avoue, même après un long séjour, je reste encore des heures à :

  • contempler les reflets du lac Hayes
  • admirer les couleurs du lever et du coucher du soleil,
  • discerner les étoiles de la voie lactée,
  • flâner dans les allées de rosiers, d’iris, d’anémones japonaises
  • sentir les lavandes, le thym, l’eucalyptus, les roses,
  • observer le spectacle des couleurs qui changent à chaque instant,
  • écouter les tui, les silver eyes et les autres oiseaux néo-zélandais,
  • chercher les cailles de Virginie entre les rangs de vigne.

Tout ça c’est rien mais c’est tout à la fois … le bonheur et la plénitude. Moi qui n’arrête jamais, je me suis arrêté là, pour un temps.

4 réflexions sur “Un automne à Arrowtown

  1. bonjou mes Grands ! éh bien, tu as fait un beau très grand tour d’horizon, là, Vincent et tes photos ne peuvent qu’inciter à rêver, à défaut de pouvoir y aller….! je conserve, je conserve : j’aimerais bien imprimer tout çà, mais mes pauvres petites réserves d’encre n’y suffiraient pas – bon, je pense que vos pérégrinations à venir vont être aussi favorables que les précédentes : dès que vous pouvez, on se branche sur skype et big bisous à tous Deux : on pense toujours très, très souvent à vous !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s